Les métiers

Les métiers aux EPI

Assistant·e socio-éducatif·ive (ASE)

Télécharger la fiche métier assistant·e socio-éducatif·ive Fichier : pdf Taille inconnue

L’ASE accompagne les personnes en situation d’handicap, tant physique, mental que psychique, ces dernières nécessitant une aide particulière dans l'accomplissement de leurs activités quotidiennes.

Il les aide à satisfaire leurs besoins ordinaires (alimentation, soins de base, déplacements), les stimulent à développer leurs relations sociales et à améliorer sinon à maintenir leur autonomie. Au sein des EPI, un·e ASE travaille en étroite collaboration avec les Socio-éducateurs·trices.

Exigences :

  • Avoir obtenu un CFC d’assistant·e socio-éducatif, option généraliste ou spécialiste avec l’option « handicap ».

 

Educateur·trice spécialisé·e

Télécharger la fiche métier éducateur·trice spécialisè·eFichier : pdf Taille inconnue

L'éducateur·trice spécialisé·e est un· travailleur·euse social·e qui exerce une activité éducative visant à répondre aux besoins de soutien, d’accompagnement et de protection des personnes en situation de handicap, tant physique, mental que psychique. Ces dernières peuvent soit résider de manière permanente dans les structures des EPI, ou être accueillies en centre de jour, voire bénéficier uniquement d’un accompagnement à domicile. Il·elle participe au développement personnel des usagers·ères au travers de la définition et de la mise en place de projets adaptés.

Exigences :

  • Le personnel a effectué une formation en cours d’emploi d’une école supérieure de travail social (ESTS) ou d’une haute école spécialisée en éducation spécialisée (HETS) dont le diplôme est reconnu.
  • Les universitaires ayant terminé une formation appropriée dans les domaines voisins du travail social, comme la psychologie ou les sciences de l’éducation – option éducation spécialisée, ou disposant d’une licence, d’un Bachelor ou d’un Master.

 

 Maître·esse socioprofessionnel·le (MSP)

Télécharger la fiche métier maître·esse socioprofessionnel·leFichier : pdf Taille inconnue

L'activité de maître·sse socioprofessionnel·le se retrouve dans de nombreux domaines, tels que la menuiserie, le conditionnement, l’horticulture, etc. Cette fonction consiste principalement à l’enseignement des gestes professionnels en les adaptant au potentiel des personnes en situation de handicap, tant physique, mental que psychique, ceci afin de leur permettre de retrouver un rôle social. Le·la maître·sse socioprofesionnel·le encadre ces personnes dans la réalisation de tâches et les aide à renouer avec le milieu professionnel et à s'intégrer dans une équipe.

Exigences :

  • Bénéficier d’un CFC et d’une expérience professionnelle dans l'un des domaines d’activité des EPI.
  • Avoir obtenu ou être prêt à suivre la formation pour l’obtention du diplôme de Maître·sse socio-professionnel·le (ARPIH).

 

Assistant·e socioprofessionnel·le

L’activité de l'assistant·e socioprofessionnel·le est également présente dans de nombreux secteurs d’activité au sein des EPI.

L'assistant·e socioprofessionnel·le réalise les tâches opérationnelles de production et participe en outre à l’accompagnement socioprofessionnel des collaborateurs·trices en emploi adapté ainsi que des personnes en difficulté d’insertion.

Dans le cadre de l’exercice de sa fonction, il facilite les activités professionnelles en adaptant le poste de travail afin de répondre aux besoins et compétences de la personne en situation de handicap. Il·elle encourage l’apprentissage, le développement et le maintien des compétences professionnelles au moyen des diverses activités et tâches mises à disposition.

Il·elle participe également à la formation professionnelle visant à impliquer les collaborateurs·trices en emploi adapté ainsi que les stagiaires tout au long du processus de travail, en veillant à les accompagner selon leur degré d’autonomie et leurs besoins dans la réalisation de leurs tâches.

Exigences :

Bénéficier d’un CFC et d’une expérience professionnelle dans l'un des domaines d’activité des EPI.

  • Etre prêt à suivre un programme de formation propre aux EPI (21 jours).

 

Maître·sse de réadaptation

La fonction de maître·sse de réadaptation vise à adapter ou réadapter à la vie professionnelle et sociale des personnes en situation de handicap et/ou en difficulté d’insertion, en vue de leur insertion/réinsertion dans le circuit économique ou en atelier protégé. Ces personnes font l’objet en général de prestations demandées par l’Hospice général, l’Office cantonal de l’emploi ou encore l’Office AI.

Le·la maître·sse de réadaptation est notamment responsable d’observer ces personnes pendant la réalisation d’un stage lors duquel les possibilités d’insertion et de réadaptation professionnelle, sont évaluées périodiquement en tenant compte de leur(s) handicap(s). Il·elle participe ainsi aux décisions relatives à l'orientation des stagiaires.

Ses responsabilités impliquent également de mettre en contact et/ou former des stagiaires avec les méthodes modernes de travail en développant leurs capacités d'adaptation et d’évolution. Il enseigne la pratique, la théorie et les techniques relatives à un métier en vue de l'obtention d'un diplôme professionnel (CFC et autres).

Exigences :

  • Bénéficier d’un CFC et d’une expérience professionnelle dans l'un des domaines d’activité des EPI.
  • Avoir effectué une formation supérieure de niveau HES (Bachelor ou CAS de spécialiste en insertion professionnelle).

  

Aide-soignant·e / veilleur·euse

La mission d’aide-soignant·e / veilleur·euse consiste à participer à l’accompagnement d’un groupe de personnes handicapées mentales et/ou psychiques ou en difficulté d’insertion. Il·elle est ainsi au service des usagers·ères en leur fournissant des prestations individualisées répondant à leurs besoins.

Il déploie son activité au cours de veilles de nuit au sein des résidences ainsi qu’occasionnellement lors de remplacements de jour. En outre, il participe au soutien et à la suppléance des actes de la vie quotidienne et des soins de base (lever, coucher, hygiène, habillage, repas, etc.), ainsi qu’à des activités de stimulation visant à promouvoir l’autonomie et les contacts sociaux des usagers·ères.

Il contribue à l’observation de la personne en situation de handicap et peut être amené à transporter des usagers·ères.

Exigences :

  • Bénéficier d’un CFC d’assistant socio-éducatif·ive ou d’aide-soignant·e.
  • Etre étudiant à la HETS ou au bénéfice d’une Formation d'auxiliaire de santé Croix-Rouge suisse